10/22(六)鼓楼121

http://www.douban.com/event/14616342/

 

10/28(五) 江湖酒吧

http://www.douban.com/event/14544271/

 

obaigonn 發表在 痞客邦 PIXNET 留言(0) 人氣()

(中央社,撰稿‧編輯:江昭倫)

首度站上國際舞台演出的台灣夾子電動大樂隊,23日晚間在加拿大
蒙特婁音樂節登台演出,樂團以充滿戲劇感的原創音樂,為音樂節
帶來截然不同的表演形式,令樂迷感到驚喜。

第一次在國際音樂節演出,夾子電動大樂隊很緊張,不知道外國
的樂迷能不能夠接受他們的音樂?但結果證明,他們獨特曲風與
表演風格,讓很多觀眾看了忍不住開心大笑,稱讚他們演出充滿
原創與趣味性。

主唱應蔚民表示,蒙特婁的演出經驗讓他體會到,只要拿出最獨特
的東西,走到哪裡都能夠受到肯定。他說:『(原音)表演前的話
因為彩排的時候,我突然感覺不知道能夠順利的可能,因為即便是
在台灣也是非主流的;後來在表演過程中就沒有這種感受了,因為
大家的回應反而比國內還要熱烈,所以我就更確定說,只要有機會
到國際音樂節,就將自己覺得最獨特的東西表達出來這件事情才是
最重要的。』

這趟出國,除了享受來自樂迷的鼓勵,應蔚民也遇到不少粉絲,其
中還包括空姐在內,他們都是看了國片「海角七號」,認出他就是
在電影裡頭飾演「青蛙」的配角,紛紛要求合照簽名,讓應蔚民受
寵若驚。

新聞出處...

http://news.rti.org.tw/index_newsContent.aspx?nid=319483

obaigonn 發表在 痞客邦 PIXNET 留言(0) 人氣()

La tradition de l'avant-garde

  • Auteur:Stéphane Ferrero / PHOTO DE L'AUTEUR
  • Date de publication:1/2/2007

La tradition de l'avant-garde

 Lors d'un concert improvisé à Huashan, Lala vend les CD du groupe.

 

>> Quelque part entre tradition musicale taiwanaise et avant-gardisme
internationalisé, le chanteur Hsiao Ying et les Clippers avancent à leur
rythme, sans se soucier le moins du monde des conventions.

Lors du dernier Festival des « indés » qui se déroulait le temps d'un
week-end en novembre dernier dans l'enceinte du Parc culturel de
Huashan, en plein cœur de Taipei, les spectateurs étaient venus nombreux
pour assister aux concerts successifs. A l'extérieur aussi, juste avant
d'arriver au guichet, l'attroupement était permanent : sur l'esplanade,
les trois membres des Clippers [夾子] avaient décidé de donner une
représentation fleuve et gratuite.

Cette démarche correspond bien à l'état d'esprit du fondateur et chanteur
de ce groupe, Hsiao Ying [小應], qui reprend ainsi le flambeau des artistes
taiwanais de jadis et qui, comme ses aînés, se sent avant tout au service
de son public. Aujourd'hui, les Clippers savent mieux que personne faire
coexister modernité internationalisée et tradition musicale locale. Un savant
équilibre qui frise parfois l'avant-garde et qui est le fruit d'une dizaine
d'années de création musicale.

Trouver sa voie

Les Clippers voient le jour en 1995, sur l'initiative du chanteur Hsiao Ying.
C'est lui, qui dès les débuts, imprime sa marque à la formation.
«
A l'époque, le groupe était plutôt du genre expérimental. Ce qui m'intéressait,
c'était de trouver des sonorités particulières.
»

Après une première année passée à se chercher, les Clippers se dirigent
rapidement vers un rock qui déjà présente certaines caractéristiques que l'on
retrouve encore aujourd'hui dans leur répertoire, comme la présence d'airs
nakashi (voir encadré) et du synthétiseur. Côté chant, Hsiao Ying adopte ce
qu'il appelle la technique du « two men talk » qui consiste à instaurer un dialogue
à deux. Et comme il n'y a qu'un seul chanteur, eh bien, il interprète lui-même les
deux voix ! Mais pour Hsiao Ying, très influencé par la tradition musicale taiwanaise,
les concerts du groupe manquent alors d'énergie. «
Les spectateurs n'étaient pas
très concentrés. Ils se contentaient d'applaudir à la fin des chansons. C'est la raison
pour laquelle j'ai commencé à travailler mon jeu scénique et qu'en 1998, j'ai intégré
deux danseuses dans le groupe.
» Le rôle des danseuses n'est pas véritablement
d'interpréter des chorégraphies élaborées. Il s'agit beaucoup plus d'expression
corporelle. Leur travail consiste à imprégner un certain rythme en suivant à la fois
la musique et les paroles.

En l'an 2000 sort Turn on the Discoball, le premier album des Clippers sous le label
Taiwan Colors Music. C'est un feu d'artifice musical où s'entremêlent rock, folk,
nakashi, mélodies faussement naïves et accents de marches militaires. Les paroles
des douze chansons sont tour à tour absurdes ou décalées, mais dépeignent à
merveille la réalité sociale taiwanaise de ce début de XXIe s. Plus de 7 000
exemplaires sont vendus en quelques mois, un record à l'époque pour un groupe
dit underground. Viennent alors les interviews et les invitations aux shows télévisés.
Les Clippers sont même élus meilleur groupe taiwanais par la chaîne de télévision
Channel [V]. Pourtant, cela n'entame en rien l'humilité du chanteurcompositeur
Hsiao Ying qui continue de donner des concerts gratuits devant les temples ou sur
les marchés, s'inscrivant ainsi dans la plus pure tradition taiwanaise. Les choses
vont aller ainsi quatre années durant.

Rester aux avant-postes de la création

Sur l'album intitulé Une idée tombée du ciel, qui sort en 2005, on observe de grands
changements. Si l'esprit est resté le même, la musique s'est faite plus électronique
et la composition du groupe est désormais limitée à trois personnes.

« J'avais fait du rock pendant sept ou huit ans, explique Hsiao Ying, mais je me suis
rendu compte que le processus de création n'était pas aussi efficace que ce que j'espérais.
Je voulais trouver un moyen plus simple de faire de la musique, car le rock demande une
certaine logistique. La musique électronique m'a paru le meilleur médium : il suffit d'un
ordinateur.
»

En 2004, alors que Hsiao Ying s'est séparé de ses musiciens, il rencontre DJ Ty [DJ 鈦] 
dans les locaux de Taiwan Colors Music. Depuis, les deux hommes travaillent ensemble
en compagnie de l'une des deux danseuses, car Hsiao Ying n'a pas abandonné son
concept de spectacle total.
« Moi, je m'occupe des arrangements et du chant. DJ Ty fait
son travail de DJ en mixant les sons, et LaLa [辣辣
] danse. »

Aujourd'hui, les Clippers semblent avoir retrouvé leur vocation initiale. Leur musique
est expérimentale et inclassable, les textes parlent plus que jamais de la société
taiwanaise et de ses défauts. «
Nous utilisons toute sortes de mélodies pour évoquer
les problèmes de société ou mieux comprendre la nature humaine : ce peut être de la
musique techno, du folk, du rhythm'n'blues, du jazz ou du disco.
»

Les Clippers établissent un véritable pont entre tradition taiwanaise et modernité
inéluctable. De l'avis de tous, ce groupe est l'un des rares à préserver un véritable
patrimoine tout en restant ouvert à la création. «
Je m'appuie sur la musique d'autrefois,
ma manière de chanter ressemble par exemple beaucoup à ce que faisaient les chanteurs
populaires d'antan
, explique Hsiao Ying.
Mais dans le même temps, j'ai la volonté de
rompre avec ce passé et de me tourner vers l'avenir. Finalement, ma manière de préserver
le patrimoine taiwanais, c'est de m'intéresser à ce que la plupart des gens considèrent
comme indigne, comme le fait de parler le chinois mandarin avec un fort accent taiwanais.
Moi, cela m'inspire des textes. »

Et c'est justement en allant puiser dans ce patrimoine que les Clippers se sont
hissés à l'avant-garde de la scène indépendante taiwanaise. La meilleure preuve :
le spectacle radiophonique basé sur Le cercle de craie caucasien , une pièce de
Bertolt Brecht adaptée par Hsiao Ying.■

 The Clippers en 5 albums

2000 Turn on the Discoball [轉吧,七彩霓虹燈!Zhuan ba, qi cai ni hong deng ! ]
2003 Je ne sais pas parler taiwanais* [我不會說台語  Wo buhui shuo taiyu]
2005 Une idée tombée du ciel * [突發奇想 Tu fa qi xiang]
2006 Tout n'est que futilités* [一切的一切都是哈啦!Yiqie de yiqie dou shi hala !]
2006 Le cercle de craie caucasien, spectacle radiophonique*
[ 高加素灰蘭音樂廣播記 Gaojiasu huilan yinyue guangboji ]

* Pas de traduction officielle en anglais
 

 


 

La musique nakashi

La musique nakashi apparaît à Taiwan durant l'occupation japonaise et se
développe à partir des villes portuaires de Tamsui et de Keelung, situées
au nord de l'île. Dans les premières années du XXe s., les marins japonais
jouent dans les bars une musique issue de l'enka (sorte de musique country
japonaise). Au fil des décennies, cette musique, accompagnée de textes
souvent empreints de mélancolie, s'est taiwanisée, se mélangeant aux
airs traditionnels venus de la province chinoise du Fujian et au folklore local.

http://taiwanauj.nat.gov.tw/ct.asp?xItem=30471&CtNode=1623

 


 

obaigonn 發表在 痞客邦 PIXNET 留言(0) 人氣()

3台灣樂團 滿地可音樂節熱唱
特約記者蕭靜宜滿地可報導 世界新聞網 北美華文新聞、華商資訊
September 18, 2011 06:00 AM | 102 次 | 0 0 評論 | 2 2 推薦 | 電郵給朋友 | 打印 
圖片 1 / 3
夾子電動大樂隊。(圖:蕭靜宜提供)

2011年滿地可流行音樂節,將於本月21日至25日在滿地可各大音樂廳登場。
來自台灣的董事長樂團、拷秋勤樂團與夾子電動大樂隊等將參加演出,與來自
世界各國的數百個樂團互相切磋觀摩。這也是台灣流行樂團首度應音樂節主辦
單位之邀,遠道前來滿地可參與演出。

滿地可流行音樂節舉辦迄今已逾10年,這次首度邀請台灣樂團前往參與盛會,
獲選樂團皆表示振奮與期待。音樂節主辦單位策展人Daniel Seligman更在今
年特地前往台灣墾丁,參加「春天吶喊」音樂季活動,親自感受到拷秋勤樂團
與夾子電動大樂隊的現場精采表演之震撼,隨即力邀兩團前來滿地可演出與交
流。主辦方對於台灣樂團的實力與創作才華,也給予莫大肯定和激賞。

台灣樂團這次在滿地可的演出,將由董事長樂團打頭陣,於9月21日午夜熱鬧
登場,拷秋勤樂團與夾子電動大樂隊隨後於23日晚間9點與10點演出。

董事長樂團準備將該團一貫台灣味濃厚的音樂風格,與富含台灣本土文化底蘊
的現場表演,完整呈現給加國觀眾。他們畫上台灣傳統民間宗教的代表圖騰-
—臉譜,手上拿的樂器更用手工畫上美麗的紋飾。

拷秋勤的歌曲則充滿了對台灣土地的關懷,樂團編制也十分特殊,現場演出結
合東方嗩吶和西方Hip-Hop音樂的DJ,用音樂進行文化交流與融合。

夾子電動大樂隊主唱更特地從台灣帶來翻譯成法文的歌詞,現場發送給觀眾,
讓樂迷不用受到語言限制的享受他們的表演。

三樂團表演地點與時間如下:董事長樂團(The Chairman):Balatou音樂廳
(4372 Saint Laurent,電話514-845-5447),9月21日半夜12時至22日
凌晨1時;夾子電動大樂隊(Clippers Band):La Sala Rossa(4848 Saint
Laurent,電話14-284-0122),9月23日晚間9時至10時;拷秋勤(Kou Chou
Ching):Club Lambi(4465 Saint Laurent,電話514-790-1245),9月
23日晚間10時至11時。

此外,承辦本次活動的台灣典選唱片公司,也將在22日下午2時在Galerie Lounge
TD(305 rue Ste-Catherine West,二樓)舉辦Taiwan Waves記者招待會暨
酒會,4時30分開始在同場地以「台灣音樂在華語音樂圈的地位」為主題舉行座談會
,期與當地媒體、音樂產業相關人士以及僑界代表進行交流對談,歡迎有興趣的民眾
前往參加。

滿地可流行音樂節今年場面空前盛大,有來自世界各國及加拿大超過300個樂團
,參與400場以上的演出,表演場地分佈於滿地可全市50個地點。有關台灣樂團
三場演出的地點與售票資訊,請至音樂節官網
http://popmontreal.com查詢。

 

obaigonn 發表在 痞客邦 PIXNET 留言(0) 人氣()

2011.9.12(一)中秋節15:30~16:45,小應在FM92.7亞洲電台,

劉玉林專訪!

本次訪問,將介紹今年,數位發行的新歌,以及參加

蒙特婁音樂節前的想法.

也介紹現今夾子電動大樂隊運作,

與之前創作想法的改變.

歡迎收聽

http://www.asiafm.com.tw/

 

 

obaigonn 發表在 痞客邦 PIXNET 留言(0) 人氣()

找更多相關文章與討論